le porte parole du pdg, stephane iloko boussiengui @timesinfos2

Conférences consultatives politiques du PDG par province: au terme des échanges, Stéphane Iloko Boussiengui met en lumière les 14 points forts !

La feuille de route issue du congrès ordinaire avancé du parti démocratique Gabonais (PDG), classe depuis lors des actions à réaliser sur le très court terme et également du court terme proprement dit.

Pour l’heure, le parti au pouvoir, le parti démocratique gabonais (PDG), a tenu une déclaration devant les médias locaux ce 25 janvier 2018 au siège national de ladite formation politique à Libreville dans laquelle, le porte parole du parti en question, Stéphane Iloko Boussiengui, a relevé les 14 points qui sont les principaux moteurs urgents pour le très court terme et du court terme.

Selon le porte parole, les actions à très court terme s’articulent autour des mesures suivantes :

  • Le style de travail au sein du secrétariat exécutif,
  • La publication des listes des membres du bureau politique, membres du conseil national, membre du comité central,
  • L’actualisation des statuts, règlements intérieur, charte des valeurs,
  • La définition et l’organisation du cadre législatif et réglementaire pour les élections internes au parti : élections des secrétaires fédéraux, de sections, de comités, désignation des candidats du parti aux prochaines élections législatives,
  • L’élaboration du fichier militant,
  • L’élaboration des propositions de nominations des secrétaires provinciaux, communaux et départementaux,
  • La préparation du cinquantenaire du parti à Libreville et en province,
  • L’élaboration d’un fichier des cadres du parti,
  • Le lancement des séances d’études dans les fédérations,
  • L’organisation du premier bureau politique.

Pour le court terme :

  • La conception et la mise à disposition d’un livret d’information sur la place du militant dans les structures de base,
  • La relance de l’établissement des cartes des militants au niveau national,
  • L’organisation des séminaires de formation pour les nouveaux responsables des structures de base,
  • Les élections législatives de 2018.

Sur la forme des nouveaux concepts : « Régénération et Revitalisation (RR)», le parti démocratique gabonais (PDG) entend par cette reforme, de conduire le parti dans les challenges nouveaux avec des armes tres affutées mais surtout, de repeindre les murs de ladite formation politique du pouvoir en place dont le Chef de l’Etat Gabonais, Ali Bongo Ondimba est également président de ce parti.

Visiblement, le parti politique vieux de près de 50 ans, va par ses nouvelles batteries de mesures connaitre un meilleur redéploiement dans le pays et hors du pays avec des stratégies des deux « RR » dont Ali Bongo tient mouche sur le Secrétaire General du parti PDG.

 

Times Infos

Par Hervé Mabicka.

 

 

 

Facebook Comments