Estelle Ondo sur le terrain de l'impacte @timesinfos2

Gabon : déraillement du train minéralier de la COMILOG, la Ministre des transports constate les dégâts !

C’est dans la journée du 12 février 2018 aux environs de 13h18 min, que le Train Minéralier de la COMILOG a connu un déraillement, entre Ndjolé et Abanga au pk 154+300 entraînant la suppression de tous les trains voyageurs comme marchandises depuis ce jour. Un déraillement à multiples conséquences tant sociales qu’économique qui interpelle une énième fois le regard des autorités gabonaises sur l’impérieuse nécessité de trouver des solutions afin de palier au problème. 

la delegation sur le terrain @timesinfos2

la délégation sur le terrain @timesinfos2

Ce genre d’incident n’est pas le premier dans l’histoire du transport ferroviaire, car le tronçon Owendo-Ndjolé est vieux de plus de 40ans avec des zones de marécages et un matériau inadéquat utilisé pour le remblai des rails. Plusieurs zones instables jalonnent le long de la voie ferrée perturbant considérablement le trafic sur la ligne de chemin fer Owendo-Franceville.

Cet accident ne reste pas sans conséquence sur le plan économique. Excepté la zone des faits, plusieurs entreprises minières, du bois et de logistique ont vu leur activité bloquée. Les navires immobilisés au Port d’Owendo  dans l’attente des marchandises transportées par train ont un impact sur les charges des opérateurs économiques de ces différentes entreprises. En outre, la logistique du fret des marchandises n’est pas en marge de cet incident. 

Sur le plan Social, la mobilité des personnes reste réduite. Dans ce cas de figure, l’administration publique pourrait être impactée. Un agent reprenant le service après des congés pourrait être l’un des voyageurs qui devait sûrement rentrer ce jour reprendre du service en empruntant le train.

Pour avoir des réponses suite à l’accident, proposer des solutions plus vite dans le but d’amoindrir les conséquences, la Ministre du Transport et de la Logistique, Estelle Ondo a effectué une descente musclée sur les lieux du drame au lendemain des faits, ce 13 février avec les délégations de Comilogsetrag, de l’ARTF et de son cabinet. 

Au terme de cette visite, l’urgence était de rétablir le trafic, mais Madame Estelle ONDO a toutefois spécifié que le Gabon a obtenu le financement de l’AFD pour le traitement des zones instables et lancerait rapidement l’appel d’offres pour pouvoir débuter les travaux en Juin 2018. 

Aussi, la Ministre et les experts en la matière, rassurent de ce qu’à partir de ce 14 février 2018, le trafic ferroviaire reprendra son standard habituel. 
Nous y reviendrons…

Times Infos
Par Carel Okaye. 

Facebook Comments