clandestins gabon @TI

Gabon : des immigrés clandestins à nouveau dans les filets de la DGDI !

Une patrouille côtière de la direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI)  a interpellé dans la nuit de samedi 3 au dimanche 4 novembre 2018, sur le site de l’ancien hôtel Atlantique (face à l’aéroport international Léon Mba) à Libreville, 74 immigrés clandestins de plusieurs nationalités, parmi lesquels 1 bébé de 2 ans.

Cette nuit là, aux environs de deux heures du matin, selon leurs propres aveux, les passeurs qui les avaient récupérés aux larges de Libreville dans les pirogues de fortune, les ont débarqués à quelques mètres du rivage, inquiétés par la lueur des torches des patrouilleurs de la DGDI. Les infortunés se sont abrités dans une cabane au bord de cette plage.

Ils étaient 48 Togolais dont 45 femmes;
15 Burkinabes dont 2 femmes;
5  béninois dont 2 femmes;
3 Nigérians dont 1 femme et 1 bébé de 2ans;
2 Guinéens (Guinée Conakry);
1 Malien et 1 Nigerien .

Ces immigrés avouent avoir déboursé l’équivalent de 400.000f CFA à chacun au départ de Calabar par personne; en dehors des jeunes femmes qui elles, seront placées pour exploitation à raison de 100.000f par mois et ce, pendant 8 mois avant de recouvrer leur autonomie, selon les déclarations de trois togolaises interrogées au Centre de Rétention Administrative à la DGDI.

Tous ces candidats à l’immigration seront reconduits à la frontière, non sans avoir remonté d’abord la filière de ce réseau organisé des passeurs selon la Direction de Contrôle de l’Immigration (DCI).

Times Infos
Texte : Service Presse du Ministère de l’intérieur.




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!