jean gaspar @timesinfos2

Gabon : selon Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, «le mouvement syndical est tenu en haleine par une certaine opposition gabonaise» ! 

    C’est suite au discours très dur du Chef de l’État Ali Bongo Ondimba prononcé à l’occasion de la fête nationale du 17 Août, que Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, membre de l’union nationale (UN) a fait d’étranges révélations.

    Le chargé de communication de Jean Ping durant la dernière élection a commis une erreur celle d’avoir reconnu la mainmise de l’opposition sur le mouvement syndical  dans sa lutte contre les récentes réformes d’assainissement des finances publiques.

    La communication reste à plus d’un titre un art difficile dont les élèves apprennent souvent à leur dépens Jean Gaspard Ntoutoume Ayi l’a bien compris. En effet, ce dernier fût invité à réagir au discours du Chef de l’État prononcé  à l’occasion de la fête nationale du 17 Août. L’opposant s’est fait le porte-voix de ce que tout le monde pense depuis des semaines déjà à savoir qu’il y a une main invisible venant de l’opposition qui tire les ficelles de ses sauts d’humeurs des mouvements syndicaux.

    Cette bévue a été alimenté par les propos plus qu’offensifs utilisés par le Président de la République lors de ce fameux discours du 17 Août « les professionnels de la contestation », Jean Gaspard Ntoutoume aurait bien fait de réfléchir avant de répondre sur le vif en ces termes « on ne décrète pas la grogne syndicale », affirme t- il avant de se ravisé « on ne décrète pas la fin de la grogne syndicale ».

    Un membre de la dynamique unitaire qui s’insurge contre les propose de ce dernier « Jean Gaspard Ntoutoume parle comme s’il était le porte-parole de notre mouvement ». Et du côté d’Awendjé quartier du le 3ème arrondissement où est basé le QG de la DU, une confédération de syndicats de fonctionnaires sont monté au créneau pour fustiger ces propos. Pour ces syndiqués «il parle comme s’il était porte-parole de notre mouvement syndical », a-t-il affirmé avec consternation. Et un autre qui ne décolère pas ajoute à son tour « Et voilà en quelques mots, un politicien vient tout fichier en l’air », se désole ce syndicaliste très affecté.

    L’ensemble des mouvements syndicaux regroupé au sein de dynamique unitaire qui s’opposent récentes mesures d’austérités a été taxé ses dernières semaines d’avoir été instrumentalisé par une certaine opposition.

    Celle-ci étant de plus en plus affaiblie fait de ce regroupement syndical son cheval de Troie pour pouvoir mettre la pression au gouvernement en place. Et c’est sans compter sur les dernières révélations des médias qui indiquaient que Jean Ping aurait financé à grands frais le séjour Parisien du président de Dynamique Unitaire.

    TIMES INFOS
    Bekale Mebang

     




    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Content is protected !!