mobla 1 @TimesInfos

Réformes sur les conditions d’attribution des bourses au Gabon : le mouvement osons avec Brice Laccruche Alihanga (MOBLA) vient en soutien au gouvernement du pays !

Le 29 mars dernier, le conseil des ministres a entériné un ensemble de mesures relatives aux nouvelles conditions d’attribution des bourses en République gabonaise. Lesquelles mesures ont engendré de vives réactions chez les élèves en particulier et chez les populations en général.

Dans un entretien accordé au journal L’Union, dans sa livraison du lundi 8 avril courant, le ministre d’état en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et du transfert des technologies, Jean de Dieu Moukagni Iwangou a longuement épilogué sur les raisons qui ont motivé l’adoption de ces mesures fortement controversées. Le membre du gouvernement a suffisamment éclairé l’opinion, toute chose qui devrait a priori clore le débat et taire les passions.

« La réforme du système d’attribution des bourses m’a donné l’occasion de vérifier une vieille sagesse qui tend à constater, que ceux qui savent ne parlent pas, mais que ceux qui ne savent pas se saisissent systématiquement de tous les débats, leur donnent une dimension passionnelle, alimentent les idéologies et, malheureusement, induisent l’opinion en erreur. A une question vraie qui porte sur l’encouragement au mérite et sur l’employabilité des formations, il a été servi des réponses fausses, allant jusqu’à appeler le peuple à la révolution, au motif que nous exigeons des choses impossibles aux jeunes gabonais », déplore le ministre d’état. 

Il est incompréhensible, voire inconcevable que nonobstant les éléments évoqués, somme toute pertinents, la controverse subsiste. Que cherchons-nous dans le fond ? A comprendre la réforme ou à instrumentaliser le débat ?  

Revenant sur les critères d’âges et de moyennes, Moukagni Iwangou estime que ceux-ci ne devraient pas constituer un obstacle lorsque l’élève a bien fait son cursus scolaire, qui devrait en principe prendre fin à 17ans. Or, ce dernier bénéficie d’une marge de deux années en cas d’insuccès.

« Depuis la session 2016-2017, le baccalauréat au Gabon est un examen qui engage majoritairement les jeunes de moins de 19 ans. Bien mieux. Depuis cette session, les jeunes de moins de 19 ans (…) arrivent systématiquement en tête et ont pris le « pouvoir » dans les séries scientifiques et littéraires », précise-t-il. Et d’ajouter : « s’agissant de la note de 12/20, elle préfigure une ambition qui entend, face à la faiblesse du nombre, qui fragilise les bases du modèle économique gabonais, opposer la force de la qualité qui maîtrise les sciences ou se trouvent les leviers du développement » conclu Moukagni Iwangou. 

Quoi de plus clair ! 

Aussi, le Mouvement Osons avec Brice Laccruche Alihanga (MOBLA), une organisation à caractère social et politique, salue la réforme courageuse du gouvernement en la matière. Convaincu que des mesures relatives à l’amélioration des conditions d’apprentissage et de formation seront mises en œuvre, le MOBLA en appelle au ressaisissement des uns et des autres.  

Times Infos

Un communiqué du Mouvement Osons avec Brice Laccruche Alihangha (MOBLA).



@Times Infos , est un journal Gabonais de presse en ligne, axé essentiellement sur l'actualité du Gabon et hors du Pays, sur tous les sujets d'informations, tant politiques, Economiques, social, santé, société et bien d’autres sujets qui minent l’actualité quotidienne. Nos équipes sont donc disponibles pour suivrent toutes vos activités, aussi , pour toutes collaborations, partenariats au Gabon et ailleurs, prière de nous joindre en cas de nécessité. veuillez en effet joindre notre rédaction en cas de besoin , aux contacts téléphonique et e-mail nommés ci-dessous. Mail: redaction@timesinfos.com Tel: +241 05629742 (whatsapp y est inclue) Facebook: @Redactiontimesinfos (Times Infos) Twitter: @timesinfos2


error: Content is protected !!
WhatsApp chat